• Accueil
  • > LES INCONTOURNABLES DU CINEMA VAMPIRIQUE

LES INCONTOURNABLES DU CINEMA VAMPIRIQUE

La toile cinématographique est une vaste route accidentée pour le thème du VAMPIRE.

C’est pourquoi, je vous propose une liste exhaustive des films à ne surtout pas manquer en matière de suceurs de sang:

 

DRACULA

de Francis Ford Coppola

dracula

Résumé: 1492, Vlad l’Empaleur, plus connu sous le nom de Dracula, part défendre la Sainte Eglise et combattre les Turcs. Il revient victorieux mais sa bien-aimée, le croyant mort, s’est suicidée. Reniant sa foi, il fait appel aux pouvoirs maléfiques pour la retrouver. Quatre siècles plus tard, il rencontre Mina, réincarnation de son amour perdu…

Acteurs: GARY OLDMAN (Dracula), WINONA RYDER (Mina), KEANU REEVES (Jonathan Harker)

Le saviez-vous? : En 1991, Francis Ford Coppola et son équipe se mettent au travail, dans les Studios Sony à Culver City (Californie), en espérant donner un nouveau souffle à une vielle légende.

Tous les acteurs furent conviés dans la demeure de Francis Ford Coppola à Napa (Californie) pour lire le livre de Bram Stoker tous ensemble. Anthony Hopkins partait toujours avant la fin des répétitions car il n’aime pas les ambiances familiales. Pour entrer dans les personnages, Coppola a organisé des tours en montgolfière et Keanu Reeves faisait du cheval.

Quand Gary Oldman a une scène où l’émotivité doit transparaitre, il regarde des photos de son fils et entre dans un état d’émotivité intense qui l’aide à jouer.

Un story-board électronique avait été créé, ce qui a bien aidé à ne rien oublier, bien qu’il fut de nombreuses fois changé.

Les premières répétitions eurent lieu à Hollywood (Californie)

Beaucoup de temps fut perdu lors du tournage de la scène où Lucy revient dans son tombeau avec un enfant dans les bras. En effet, l’enfant pleurait en voyant les dents de Lucy et son maquillage effrayant et pâle.

Pendant les répétitions, Gary Oldman et Francis Ford Coppola n’était pas d’accord sur la scène où les hommes entrent dans la chambre et trouvent Mina dans les bras de Dracula. Ceux ci devaient être effrayés mais Gary trouvait qu’il n’avait pas un aspect assez effrayant pour justifier leur peur. Après de nombreuses discussions entre l’acteur et le réalisateur, Francis Ford Coppola trouva l’idée du costume de chauve souris.

300 personnes ont travaillé pendant 18 mois avec Coppola

Le film a eu un budget de 42 millions de dollars. Il a fallu construire 50 somptueux décors rappelant la peinture symboliste (Klimt ou Rossetti) et la confection de 150 costumes précieux.

Coppola a obligé ses interprètes à prendre des cours de roumain pour mieux « s’imprégner ».

Gary Oldman a dû endurer des séances de 4 heures de maquillage et supporter 12 couches de latex sur le visage et les mains pour ressembler à un vieillard.

C’est Roman Coppola, fils de Francis, qui est le responsable des effets visuels et de la deuxième équipe de tounage. Il a utilisé la double exposition de la pellicule, miroirs, fantômes, ralentis, accélérés, images gelées, surimpressions, utilisant même une vieille caméra Pathé à manivelle.

Eiko Ishioko a conçu les costumes. Elle a étudié à la Tokyo National University of fine Arts and Music. Comme toute l’esthétique du film, elle a été inspiré par les peintres symbolistes, les surréalistes, Botticelli, Rossetti.
Mon avis purement personnel: Je ne peux être très objective car c’est mon film préféré depuis sa sortie en 1992. Décors, acteurs, costumes, ambiance….tout est juste magnifique. En voici un petit bout:

Image de prévisualisation YouTube

DRACULA COPPOLA
Album : DRACULA COPPOLA
Images tirées du film
18 images
Voir l'album

 

ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE

de Neil Jordan

affiche entretien avec un vampire

Résumé:  A San Francisco, Malloy, un journaliste incrédule, recueille les confidences d’un homme mystérieux, Louis, qui affirme être un vampire. Plusieurs heures durant, il va écouter le récit incroyable de sa vie: son pacte avec le vampire Lestat, son initiation, ses premières extases, l’ivresse du sang puis ses doutes, ses déchirements, sa quête illusoire de la fraternité, ses affrontements avec la secte du Théâtre des Vampires et l’incurable solitude qui l’accompagne depuis des siècles.

Acteurs: TOM CRUISE (Lestat), BRAD PITT (Louis, KRISTEN DUNST (Claudia), ANTONIO BANDERAS (Armand)

Le saviez-vous? : Budget de production: 50.000$

Lieu de tournage: Londres, Californie, Louisiane, Paris

L’acteur River Phoenix avait été engagé pour jouer le rôle du journaliste, mais il mourut avant que le tournage ne commence. Leonardo DiCaprio fut ensuite approché pour le rôle mais ce fut finalement Christian Slater qui l’obtenu. Il fit dont de tout ses gains du film aux œuvres de charités préférées de River Phoenix.

Bien des actrices auditionnèrent pour le rôle de Claudia, Christina Ricci fut l’une d’elles.

Anne Rice, l’auteur du roman et du scénario du film, écrivit le personnage de Lestat avec à l’esprit l’acteur hollandais Rutger Hauer. Lorsqu’elle appris que c’était Tom Cruise qui avait été engagé elle fut très déçue et elle fit part de son souci que Tom Cruise risquait de ne pas être capable de bien interpréter le personnage de Lestat. Plus tard, après avoir assisté à une projection du film elle écrivit une lettre d’excuses ; elle avait été agréablement surprise par la qualité du travail de Cruise.

Le nom de l’Interviewer, Malloy, n’est pas mentionné une seule fois durant le film, il n’apparaît qu’au générique de fin.
Johnny Depp se vit offrir le rôle de Lestat.

L’acteur Tom Cruise avait souhaité un plateau de tournage privé. Les Studios firent construire des tunnels pour que les acteurs puissent arriver et quitter le plateau, et ce tout en gardant leurs maquillages de vampires secrets.

Pour conserver l’illusion du 18ème siècle, les scènes au bord de la rivière furent arrangées par ordinateur. Ils transformèrent ainsi des éléments de la vie moderne (comme des antennes radio, ou le « Greater New Orleans Bridge ») en navires à voile du 18ème siècle lors de la post-production.

Mon avis purement personnel: Etant fan d’Anne Rice, auteure du livre dont ce film est l’adaptation et ayant les mêmes doutes que cette dernière quant au choix de Tom Cruise pour représenter Lestat, je fus très agréablement surprise et enthousiasmée par les jeux très justes des acteurs et la retranscription de l’ambiance du livre. Excellent. En voici un extrait:

Image de prévisualisation YouTube

ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE
Album : ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE
Images tirées du film
34 images
Voir l'album

 

 

LA REINE DES DAMNES

de Mychael Rymer

reine des damnées

Résumé: Pendant des siècles, elle a attendu son heure pour atteindre le sommet de son règne sur les forces du mal. Elle est Akasha, la Mère de tous les Vampires. Son heure et son instrument de mort sont arrivés. Lestat revient en tant que rock star, déchaînant des hordes de groupies dont le sang frais est nécessaire à sa survie. Jusqu’au jour où il rencontre Jesse Reeves, une jeune étudiante dont il s’éprend mais refuse de l’initier aux rites vampiriques. Lestat, devenu marginal, s’attire la haine de Marius, son ancien maître, et d’autres vampires tout en réveillant la soif de pouvoir de la reine Akasha, qui décide d’en faire son compagnon à son insu.

Acteurs: STUART TOWNSEND (Lestat), VINCENT PEREZ (Marius), AALIYAH (Akasha)

Le saviez-vous? :

Maquillage d’Akasha: On applique de petites blessures que Lestat a fait en mordant Akasha. On applique la prothèse, on la colore, on y met un peu de sang et c’est fait. Un moule a été fait des parties du corps d’Aaliyah. La mousse est faîte comme un soufflé. On la bat, on la verse dans un moule et on la cuit. On s’en sert une fois et on les jette. Avec le caoutchouc, c’est bizarre parce que il ressemblerait à du caoutchouc s’il avait la couleur de la peau. Il faut duper la caméra. Si bien qu’on le fait plus rouge. La caméra croit le voir plus dans le ton de la peau. Une prothèse comme la peau deviendrait jaune avec la caméra. Il s’agit de voir quelles couleurs ressortent, et où.

L’immolation des vampires était censée commencer vers le coeur et le sang et le pouvoir qu’elle a sur leur sang car tous les vampires partagent le sang d’Akasha. Au bar, il y a ces jeunes vampires punks qui se prennent pour des durs avant de voir Akasha. Les vampires prennent feu. Quand on les filme, la lumière est interactive. Quand on rajoute les flammes et le feu sur chaque vampire, il faut compléter l’espace. En ajoutant des reflets et des vues de différents objets, ce qu’on ajoute après semble avoir été déjà là.

Greg McMurray a construit un robot qui longe une rue (pour la scène finale où Lestat et Jesse partent). Quand la caméra a ralenti, de sorte que tout allait plus vite, il a fallu qu’il accélère. C’était un charriot qui se déplaçait en temps réel et ralentissait jusqu’à ce qu’il bouge si lentement qu’il semblait immobile

Mon avis purement personnel: Pour une nouvelle adaptation du roman d’Anne Rice décriée avant même d’être sortie en France, je fut à nouveau très agréablement surprise. Un côté égyptien et félin dans le jeu de la chanteuse Aaliyah (décédée dans un accident d’avion peu de temps après le tournage) et sombre et mystérieux dans celui de Stuart Townsend. j’ai adoré. Je vous conseille la B.O. pour les fans de Linkin Park et de Marilyn Manson entre autre. Un petit aperçu:

Image de prévisualisation YouTube

LA REINE DES DAMNES
Album : LA REINE DES DAMNES
Images du film
15 images
Voir l'album

 

UNDERWORLD

de Len Wiseman

UNDERWORLD

Résumé: Depuis des centaines d’années, à l’insu des humains, se déroule un combat sans merci entre deux races immortelles: les vampires et les lycans, un peuple sauvage proche des loups-garous de nos légendes. Selene, une guerrière vampire n’a ni pitié ni clémence pour ses ennemis. Mais lorsque Michael Corvin, un humain, se retrouve au coeur de cette guerre de clans, les règles vont changer. Selene, entre passion et fidélité, va devoir choisir son camp

 Acteurs: KATE BECKINSALE (Sélène), SCOTT SPEEDMAN (Michael)

Le saviez-vous? : Les acteurs portent un gilet animatronique qui permet d’actionner les lèvres et le nez de la tête de loup-garou. Ils sont aussi reliés par oreillette au marionnettiste qui peut leur parler et leur donner des indications sur les actions ou les placements. Et on peut tout associer.Les acteurs qui portent ces masques regardent une image vidéo, ils ne perçoivent pas les distances. Qui plus est , ils sont souvent sur des échasses. Les échasses sont faites sur mesure. Ce sont des extensions en fibre de carbone qui sont moulées sur la jambe de l’acteur. Il faut ensuite trouver des acteurs qui acceptent d’apprendre à s’en servir. Il faut 4 accessoiristes pour animer chaque loup-garou.

Au départ, Selene devait exécuter un saut de 15 mètres, qui en sont devenus 30. La doublure de Selene monte sur le toit de l’immeuble. Un élastique la retient par au-dessus et descend jusqu’au sol. Tout ce qu’elle a à faire, c’est sauter. On l’a arrêtée à 5 mètres de haut. Ensuite, on a fait une autre prise depuis ces 5 mètres jusqu’au sol. Dans la même prise, elle atterrit et s’en v.

C’est Patrick Tatopoulos qui a créé les monstres du film. Il dessine les créatures, les fabrique et supervise le tout avec son équipe, avec qui il travaille depuis 10 ans.

Len Wiseman a rencontré Tatopoulos sur le tournage de « Stargate ». Il cherchait un accessoiriste. Il est tombé amoureux de ses créations et de ses dessins au département artistique. Son obsession pour les détails et sa façon de dessiner lui ont beaucoup plu. Tatopoulos voulait que les pous-garous soient « sexy ». Il avait déjà fait quelques ébauches qui tenaient plus du loup et avaient un côté plus félin.

Len Wiseman voulait combiner le concept de créatures en chair et en os, des types dans des costumes, aux effets spéciaux que l’on a aujourd’hui. Il voulait des acteurs dans des costumes. Il s’était documenté et avait amené des images des différents « Alien », du « Démon d’Halloween » et de « Prédator ». Les costumes prothétiques apportent quelque chose en plus.

raze

 

Tatopoulos a créé des extensions de jambes (la dernière paire fabriquée était pour « Godzilla ») qui ont fonctionné mais qu’il trouvait trop articulées. Il a fait appel à Steve Wang qui a amené beaucoup de nouvelles idées.

Le costume de Michael (Scott Speedman) est en caoutchouc mousse, une matière très flexible. Les acteurs doivent aussi porter les extensions de jambes. Quand la peinture est finie, les poils sont collés un à un avec de la silicone pour qu’ils tiennent plus longtemps. Wiseman ne les voulait pas trop poilus pour bien voir leur structure, la texture des muscles. Il ne voulait pas non plus des longs nez qu’on voit partout, il cherchait autre chose.

Ils furent embêté pour l’aspect de l’hybride mi-vampire, mi-loup-garou. Ils ne savaient pas quoi faire. Wiseman avait fait un premier dessin: un visage couvert de poils extrêmement fins, les paupières, les lèvres, tout. Il voulait que les poils aillent de la tête aux pieds. Tatopoulos était très enthousiaste mais il aurait fallu utiliser la technique du « flocking » qui consiste à faire passer de l’électricité dans le corps pour donner cette ondulation

Mon avis purement personnel: Très beau film avec une superbe esthétique de noir bleuté, les combats sont impressionnants et l’histoire avec les loup-garous se tient. Voici un extrait:

Image de prévisualisation YouTube

UNDERWORLD
Album : UNDERWORLD
Images du film
17 images
Voir l'album

Infos: La saga Underworld est une trilogie: UNDERWORLD EVOLUTION et UNDERWORLD: LE SOULEVEMENT DES LYCANS sont les suites. Pas catastrophiques mais pas aussi bien que le premier. Underworld Evolution nous permet de suivre la fuite de Sélène et de Michael devant le frère de Viktor. Underworld: le soulèvement des lycans nous permet de voir ce qui a déclenché la guerre entre les vampires et les lycans bien avant que Viktor n’engendre Sélène.

affiche underworld 2 affiche underworld 3

 

 

BLADE

de  Stephen Norrington

affiche blade

Résumé: Depuis des milliers d’années, ils vivent parmi nous. Avides de pouvoir, ils sont infiltrés partout: les vampires! A leur tête, Deacon Frost , prêt à tout pour conquérir le monde. Rien ni personne ne soupçonne leur funeste dessein, excepté Blade. Guerrier, mi-homme mi-immortel, capable de vivre en plein jour et de les traquer en pleine nuit, il possède toute leur force et aucune de leurs faiblesses. Si le monde des vivants touche à sa fin, seul Blade peut inverser le cours des choses…

Acteurs: WESLEY SNIPES (Blade), STEPHEN DORFF (Deacon)

Le saviez-vous? : Stephen voulait que le personnage de Pearl soit un énorme vampire immobile depuis des centaines d’années, qui se nourrit d’enfants qu’on lui amène et boit des poches de sang. Il s’occupe de l’ordinateur qui surveille l’entrée du caveau des vampires. Beaucoup de travail pour une petite partie du film, mais très amusant. On n’a jamais fait une chose aussi énorme. On s’est demandé combien de kilos il devait peser, dans les 700 kilos à peu près. Miles Teves a fait un dessin de la créature. Elle était très ronde. Il l’a donné à Stephen qui l’a « élargi » par ordinateur. Elle était encore plus énorme, plus lourde qu’on ne l’imaginait. Mais elle correspondait bien.Stephen l’adorait. On s’est donc servi de cette version « élargie ». Eric Edwards jouait le rôle de Pearl. Le pauvre, on a dû l’asseoir sur une chaise et le mouler dans cette position. Une fois l’énorme créature terminée, il fallait 5 acteurs pour l’animer. Un pour la tête, un autre pour le bras, encore un pour l’autre bras et 2 marionnettistes pour les jambes. On a utilisé du silicone pour la translucidité. On a coulé l’équivalent d’environ 7000 dollars de silicone dans le moule pour que la peau ait une apparence très charnue. Puis on a fait le maquillage pour raccorder le visage au cou tandis qu’Eric était à l’intérieur. En fait, on commençait par maquiller Eric, ce qui nous prenait, avec Stephen, environ 3 heures, puis on le calait dans le moule pour finir le maquillage. Une fois dedans, il ne pouvait plus en sortir. Il avait très chaud, il y avait des ventilateurs dans le corps et des écrans de télévision, c’était drôle. Il y avait une vessie en caoutchouc géante àl’arrière, qui faisait battre la poitrine pour lui donner un mouvement. Le problème, c’est qu’on n’avait pas assez de temps pour obtenir la mobilité qu’on voulait. Pour la vidéo, Stephen a animé par ordinateur des parties du corps. C’était très réaliste. Tout ça a représenté beaucoup de travail. On a construit une remorque sur laquelle on a réalisé le moule. Tout a été sculpté directement dessus. Elle a été déplacée ailleurs. On a coulé le moule dessus, puis on l’a ramenée au studio, où un ascenseur hydraulique a déposé le corps pour l’intégrer au décor. Pour réaliser cette créature, l’entreprise a été colossale.

pearl

Pour les scènes d’action dans Blade, on a voulu intégrer plusieurs arts martiaux, certains assez violents et d’autres plus doux. On voulait que le personnage de Blade soit fluide, qu’il cumule violence et douceur. Pour Frost, qui est le méchant, on voulait qu’il soit plus direct, et qu’il ait un style japonais. On s’est inspiré d’un film que j’aime beaucoup qui s’appelle « Sword of Doom ». Dans ce film, à la fin, il y a un combat à l’épée, au Katana. On a aussi étudié d’autres films d’action, qui comportent d’excellents combats d’épée. A partir de là, on a tout fait pour ne pas imiter les films d’action de Hong Kong afin de créer notre propre style de violence.

On n’a pas recours aux effets spéciaux sans raison. C’était bien trop dangereux et onéreux de filmer un combat d’épée dans un tunnel de métro réel où un train passerait à plus de 100 ou 130 km/h. Il serait passé bien trop prés de Wesley Snipes et des acteurs. Finalement, il a été décidé de construire un tronçon du tunnel de métro dans le studio et de filmer les scènes de combat devant des fonds verts, puis d’ajouter un train créé virtuellement par ordinateur dans le tunnel, pendant la scène de combat. La production a acheté 3 rames de métro. Ils étaient à l’extérieur sur des blocs. On y a filmé les scènes qui se passaient à l’intérieur des wagons. Ils ont aussi servi pour quelques plans d’extérieurs. J’ai eu la chance de m’en servir comme modèle pour la simulation par ordinateur. J’ai demandé à Viewpoint Data Labs de venir de l’Utah pour relever les dimensions du train. Quelques semaines plus tard, j’ai reçu un modèle informatique complet d’un train: le toit, l’intérieur, les roues et le reste. Le résultat est que manuellement et image par image, on peut faire bouger le train horizontalement, verticalement, le faire avancer le long des rails, le faire tourner et aussi bouger la caméra. On a programmé un léger balancement dans la caméra. Le train est secoué dans le tunnel.Les silhouettes des gens à l’intérieur du train sont en fait des découpes de photos que j’ai faite. Au départ, on pensait que le train se déplacerait à 100 ou 115 km/h mais c’était trop rapide. Quand on accélère les choses, elles perdent de leur densité et finissent par ressembler à des jouets. On a donc ralenti le train et il est apparu plus lourd et plus menaçant. On s’est arrêté à 65 km/h.

Avis purement personnel :  Très bon film avec des combats excellents et les vampires sont modernes à souhait. La scène de la fête dans les abattoirs, au début du film, est excellente. D’ailleurs, la voici : Image de prévisualisation YouTube

BLADE
Album : BLADE
Images du film
27 images
Voir l'album

Infos: La saga Blade est une trilogie: Blade II et Blade Trinity sont les suites. Elles sont, contrairement à certaines suites aussi bonnes que le premier film. Blade II nous fait découvrir une nouvelle race de vampires qui se nourrit autant d’humains que de vampires ce qui forcent ces derniers à demander l’aide de l’ennemi, Blade. Blade Trinity voit le retour de Dracula et s’en sort pas mal car beaucoup d’humour. Je vous les conseille tous les deux.

affiche blade 2affiche blade 3

 

VOICI MA SELECTION VRAIMENT REDUITE DES INCONTOURNABLES DU CINEMA VAMPIRIQUE

IL EXISTE D’AUTRES TRES BONS FILMS MAIS PAS AUSSI CULTES QUE CES DERNIERS.

Laisser un commentaire


Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres