• Accueil
  • > SERIE
  • > INTERVIEW DE JESSICA, JEUNE VAMPIRE DE TRUE BLOOD

INTERVIEW DE JESSICA, JEUNE VAMPIRE DE TRUE BLOOD

Voici la traduction libre d’une entrevue parue sur le site NZHERALD.CO.NZ. Il s’agit d’une entrevue avec l’actrice Deborrah Ann Woll, réalisée par la journaliste Michele Manelis, pour NZHERALD. Woll incarne Jessica Hamby, une séduisante jeune vampire, dans la série True Blood, diffusée sur la chaîne HBO et ayant déja 3 saisons à son actif, avec la 4e saison tirant à sa fin.

Michele Manelis s’entretient avec Deborah Ann Woll, de True Blood, à propos de l’évolution de l’histoire, et aussi à quel point elle est heureuse d’apparaitre nue à l’ecran…

jessica.jpg

En tant qu’“adolescente vampire rousse résidente” de True Blood, Jessica Hamby a certainement déja beaucoup à son actif, durant sa courte “après-vie”. Mais Deborah Ann Woll dit que cela ne fait que commencer pour son personnage…

O’ mon Dieu! Tout arrive à Jess cette saison! ”, dit Woll, de ses 26 ans, avec enthousiasme. Son histoire en est une d’arrivée à maturité, la transformation d’adolescente à jeune femme, d’humaine à vampire. Elle est en conflit avec qui elle est, personnellement, et embrasse de plus en plus le côté vampirique.

En contraste avec la plupart des vampires, Jessica est habitée de sentiments d’empathie et de remords.

Elle est plus près de sa propre humanité que beaucoup d’autres vampires, je pense qu’un peu de cette culpabilité humaine survit à l’intérieur d’elle, et de cette façon, elle n’a pas encore cédé entièrement la nature vampirique” dit-elle.

A l’hôtel 4 Seasons de Beverly Hills, où elle se trouve parmi ses collègues de travail, et autres membres de l’équipe en train de réaliser des entrevues, Woll se montre sa personnalité et parle sans retenue de la nature sexuelle forte de True Blood.

Pour ce qui est des éléments sexuels de l’intrigue, je suis très audacieuse et partante” dit-elle.
Son personnage, emmêlé dans un triangle amoureux avec Hoyt (Jim Parrack), se retrouve dans de TRÈS intimes situations.

Je n’ai pas de problème avec ces scènes, J’aime voir des gens nus, mais ce qui est particulièrement intéressant à mes yeux est de voir le jeu des acteurs, comparativement à de la pornographie, concernant le contexte. Il est important d’avoir une raison pour qu’il y ait de la nudité. Heureusement, cela est évocateur, même si ce n’est que de nous transmettre que deux personnes sont assez confortables ensemble pour se présenter nus et vulnérables l’un a l’autre.

jessica2.jpg
La raison pour laquelle je suis un peu lasse de tourner des scènes de nudité est surtout parce qu’il est possible qu’elles soient utilisées hors contexte et présentées de n’importe quelle manière, d’une façon dont je n’ai jamais eu l’intention. Alors même si j’aime la sexualité et la nudité, et que je ne juge certainement pas ceux qui choisissent de le faire, pour moi, il est important de choisir quand et comment j’apparais nue à l’ecran. Cela est différent de la manière dont je me sentirais, s’il s’agissait d’une production faite pour être présentée sur une scène.

Née et ayant été élevée à Brooklyn, New York, elle a commencé à jouer dans des pièces de théâtre dès son tout jeune âge, pour éventuellement faire le saut en télévision en 2007, lorsqu’elle a commencé à apparaître dans des séries telles que ER et CSI. Mais sa carrière n’a vraiment pris son envol que lorsqu’elle est devenue la progéniture de Bill Compton (Stephen Moyer) . Elle a aussi depuis fait des apparitions dans The Mentalist et Law & Order : Special Victims Unit.

« J’ai toujours su que je voulais être actrice, même quand j’ étais une petite fille. Nous avons des bandes vidéos où on me voit en costume de tortue, portant des petits souliers de danse à claquette et dansant pour ma mère. Je savais que j’aimais raconter des histoires, ou prétendre que j’étais quelqu’un ou quelque chose d’autre, et cela a naturellement mené à une carrière d’actrice » dit-elle.

jessica3.jpg

Woll est la première de sa famille à entrer dans l’univers du divertissement. Son père est architecte, sa mère, enseignante. Une blonde naturelle de descendance Irlandaise et Allemande, elle a commencé à se teindre en rousse à 14 ans, une décision qui l’a bien servie, lui permettant de se démarquer du stéréotype des blondes hollywoodiennes. On peut la retrouver sur plusieurs listes de « plus belle… », et bien sûr, comme toutes les actrices, particulièrement les vampires qui résistent au processus de vieillissement, elle se doit de préserver son apparence.

« Je n’aime pas vraiment m’entraîner, même si j’en fais assez pour demeurer en santé », dit-elle, « mais je voudrais être en mesure de jouer n’importe quel type de personne, pas seulement celles qui ont un physique parfait. Et aussi, je n’ai pas vraiment la patience requise pour rester au gym durant 6 heures par jour, parce que paraître attirante n’occupe pas mon esprit en priorité. Il y a d’autres choses que j’aime mieux faire. Je suis devenue actrice pour l’aspect artistique, et si les gens en viennent à ne plus aimer l’apparence de mon corps, je retournerai au théâtre. »

De toute évidence, Woll n’a pas été élevée dans une famille particulièrement conservatrice et stricte, dit-elle, « En ce qui concerne les films, ma mère était contre la violence, mais pas le sexe. Elle est une très grande amateure de True Blood. Elle n’en a jamais assez et suit aussi la série sur Twitter et Facebook. Elle n’a découvert que récemment que sa propre mère est un peu plus conservatrice que le reste d’entre nous, lui montrant la série pour la première fois et observant sa réaction, pour conclure que ce n’était pas pour elle , dit-elle en riant, mais malgré cela, elle me supporte tout de même ».

Avec plusieurs films prêts à paraître, nous sommes sur le point de voir Woll beaucoup plus souvent. Ces rôles incluent Catch 22, mettant en vedette Bruce Willis, suivi par Little Murder, avec Josh Lucas, et du film indépendant Highland Park. « J’ai aussi tourné un court métrage, intitulé He Loves Me, où je partage la vedette avec, et donne la réplique à, Antonio Banderas », dit-elle. « C’est une histoire incroyable ! C’est une histoire d’amour vraiment hors du commun, et je pense vraiment qu’elle aura un impact. »

Entre temps, l’emploi de jour de Woll en tant que Jessica la vampire est aussi excitant pour elle que pour les téléspectateurs. « Nous ne recevons les scripts que très peu de temps à l’avance du tournage. Je me retrouve constamment à me demander ce qui va bien arriver. Présentement, c’est difficile, car je connais le reste de la saison, mais maintenant, je suis dans l’attente de la saison 5 », dit-elle. « Je me trouve dans le même suspense où vous vous retrouverez dans quelques semaines.»

Cet article a été publié le Lundi 5 septembre 2011 à 7:34 et est catégorisé sous SERIE. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres