VAMPIRE ACADEMY SUR GRAND ECRAN

vampireacademy.jpg

Décidément, Vampire Academy semble vouloir s’imposer comme un nouveau challenger au phénomène Twilight. Non contente d’avoir vendu quatre millions et demi de copies à travers le monde, Richelle Mead a vu le récent tome 5 de son œuvre catapulté à la première place des classements américains (New York Times et USA Today), australiens et néo-zélandais, et ce dès sa sortie.

Avec cette future adaptation cinématographique, une nouvelle étape d’importance vient d’être passée.  Une initiative que les nombreux fans de la série apprécieront, eux qui soutiennent une telle idée depuis belle lurette.

« C’est un véritable événement viral qui a spontanément explosé sur Internet, » commente le producteur Michael Preger.  Découvrir cette histoire épique pour en faire une adaptation est une chose. Mais réaliser l’importance de son public, qui grossit exponentiellement et qui attend impatiemment qu’un film soit produit, c’est quelque chose de très fascinant. »
En attendant le film, un sixième et dernier volume de Vampire Academy est attendu pour décembre 2010. Un spin off est également d’ors et déjà prévue. En France, la série sera publiée à partir de rentrée prochaine par les nouvelles éditions Castelmore. Voici d’ailleurs le résumé du premier volume, intitulé Sœurs de sang, prévu pour octobre.

Saint-Vladimir est une école privée hors du commun : à l’abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie. Rose Hathaway est une Dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse Moroï. Elles ont fugué pour fuir la menace qui pesait sur Lissa au sein même de l’Academy, mais elles ont été ramenées de force à Saint-Vladimir. Ces menaces sont-elles réelles ? Quelles sont les véritables raisons qui les ont poussées à partir ? Entre intrigues, rituels nocturnes étranges et premières amours, elles doivent rester sur leurs gardes sinon les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Moroï, feront de Lissa l’une d’entre eux pour l’éternité.

Les tomes 2 et 3 sortiront respectivement en novembre 2010 et Janvier 2011.

Publié dans CINEMA, LITTERATURE | Pas de Commentaires »

SORTIE AUJOURD’HUI DE LA SAISON 2 DE « TRUE BLOOD » EN DVD ET BLU-RAY

dvdtruebloodsaison2.jpg

Au programme de ce coffret, l’intégralité des 12 épisodes ainsi que de nombreux bonus parmi lesquels une « vision améliorée » (BD-Live) sur chaque épisode de True Blood, des commentaires audios de l’équipe, ainsi que différents making of pour en savoir plus sur l’univers des vampires.

Indispensable pour tous les fans de mythologie vampirique, l’occasion est ainsi idéale pour se remémorer l’histoire avant d’aborder la saison 3 plus tard dans l’année (actuellement diffusée sur HBO aux Etats-Unis).

Signalons aussi que la saison 1 de True Blood en profite pour débarquer en Blu-ray pour la première fois en France. Un plaisir que les passionnés de haute-définition ne sauraient laisser passer.

 

L’histoire de True Blood : Dans un futur proche, les vampires ont révélé leur existence, et un sang synthétique – le True Blood – leur permet de survivre parmi les humains sans avoir à les tuer. C’est dans ce contexte que dans un petit village du sud de la Louisiane, Bon Temps, la jeune et fragile Sookie rencontre Bill, un séduisant vampire. Sookie va alors découvrir un tout nouveau monde …

Publié dans SERIE | Pas de Commentaires »

PREMIERE IMAGE POUR « PRIEST »

Scott Charles Stewart, avec son adaptation du manhwa (équivalent du manga en Corée) Priest, mettra en scène un Paul Bettany en homme de Dieu combattant une horde de vampires. Et Sony vient justement de lâcher la première photo officielle de cette lutte divine.

priest1.jpg

Priest est un mélange d’aventure, d’horreur, de surnaturel et de western. Nous pouvons donc nous attendre à des affrontements sanglants. Par ailleurs, Scott Charles Stewart, dont c’est la deuxième collaboration avec l’acteur Paul Bettany, a déclaré dans Entertainment Weekly, « Dans notre monde, les prêtres sont comme des chevaliers Jedi avec des pouvoirs spéciaux et de l’entraînement. Nos vampires sont plus sauvages et inquiétants que ceux pour adolescents de Twilight ou que les bêtes sexy de True Blood. Ces vampires sont des métaphores. Pas les nôtres. » La bataille entre les différentes visions des mythiques créatures est donc lancée.

priest2.jpg

Publié dans CINEMA | Pas de Commentaires »

INTERVIEW DE PAM, LA SULFUREUSE VAMPIRE DE « TRUE BLOOD »

Alors que la saison 3 de « True Blood » vient de débuter sur HBO, Kristin Bauer se prête au jeu de l’interview et revient sur son personnage Pam, la sensuelle et sarcastique acolyte vampire d’Eric Northman (Alexander Skarsgård) !

pam2.jpg
 

Quand vous avez commencé « True Blood », saviez-vous que Pam allait devenir un personnage récurrent ?
Kristin Bauer: (Rires) Je n’en avais aucune idée. Vraiment, honnêtement, la seule chose que je savais sur elle, c’est qu’il s’agissait d’un vampire sarcastique. Et je me suis dit « Cool« . Mais je n’avais littéralement aucune idée de l’ampleur de la série True Blood. Je savais que cela allait être bon parce qu’il s’agissait d’un projet d’ Alan Ball, mais je n’avais aucune idée d’où cela nous mènerait.

Savez-vous quand est-ce que Pam a été vampirisée ou le découvrirons-nous par la suite ?
En réalité, j’ai découvert beaucoup de choses sur Pam en faisant les bonus du Blu-ray de la saison 2. Ce n’était pas comme pour les DVD, où je parlais en tant qu’actrice. Pour les Blu-rays, c’était le personnage de Pam qui s’exprimait. Tout était écrit pour moi, il y avait 34 pages de dialogues. Photo - SERIE - True Blood : 3675Pam faisait donc ses commentaires sur ce qui se passait, sur les différents personnages, les différentes scènes, se moquant constamment de Bill (Stephen Moyer) et parlant de sa propre relation avec Eric (Alexander Skarsgard). Il l’a donc vampirisée, il y a une centaine d’années. Je ne sais pas vraiment ce qu’ils ont gardé de cette histoire, au final, dans les commentaires. Je suppose qu’ils ont dû changer quelques éléments. Mais apparemment, ils entretenaient une relation amoureuse, elle est allée le chercher et voulait vraiment devenir un vampire. Elle n’a vraiment pas d’excuse (Rires). Ce n’était pas un accident. Elle a rencontré Eric, sa vie a changé et elle était prête à le suivre.

Elle ne semble pas être jalouse de Sookie ou des autres personnages…
Non, je crois qu’ Alan Ball disait qu’elle était bisexuelle et je l’ai surnommée Pam-sexuelle. Alexander Skarsgard et moi plaisantons sur le fait que les premières centaines d’années de leur relation étaient plutôt torrides, mais ensuite cela s’est refroidi (Rires). Au-delà de 300 ans, les choses ont tendance à se calmer.

On peut supposer qu’elle pense beaucoup de bien d’Eric, mais pas de Bill, qu’Eric trouve agaçant…
(Rires) C’est exactement ça. Elle est juste inlassablement pénible avec Bill.

Qu’est-ce que Pam pense de Jessica, la jeune vampire engendrée par Bill ?
Elle pense qu’elle a du potentiel. Mais Jessica (Deborah Ann Woll) a un Créateur minable, pauvre petite chose. Il n’y a pas de meilleur Créateur au monde qu’Eric.

Pam a-t-elle une opinion sur Godric, le Créateur d’Eric, qu’il adorait ?
Je pense que le point de vue de Pam sur Godric (Allan Hyde) est en lien avec ses sentiments pour son propre Créateur. Elle peut comprendre ce que ressent Eric pour Godric. C’était un garçon vraiment incroyable. Je pense que nous espérons tous qu’il reviendra d’une façon ou d’une autre.
Pam est-elle d’origine suédoise ? Parce que c’est bien du suédois que parlent Pam et Eric quand ils ont une conversation privée ?
Photo - SERIE - True Blood : 3675Oui, nous parlons suédois. Pam a un accent du sud, mais elle parle suédois. Je suppose que si vous restez assez longtemps dans un endroit, peu importe où vous vivez, vous prenez l’accent de ce lieu. Néanmoins, je suis toujours terrorisée lorsqu’ Alan Ball écrit des dialogues en suédois (Rires). C’est une vraie crise de panique. Mais c’est génial, parce qu’ Alexander (ndlr: qui est né et a grandi en Suède) les enregistre avant pour moi, je les répète trois millions de fois et ensuite, avec un peu de chance, j’arrive à bien prononcer mon texte.

On a l’impression que, dans « True Blood », tous les vampires sont filmés lorsque leurs canines sont sortis…
Je crois que je n’ai que deux scènes où je porte mes canines. Il va me falloir encore un peu de temps avant d’être vraiment douée avec ça. Ils sont aiguisés.
Quand les vampires doivent faire apparaitre leurs canines, certains des acteurs les sortent de leur poche quand la caméra est arrêtée, mettent leurs canines et préviennent ensuite pour dire qu’ils sont prêts à reprendre. Néanmoins, vous portez des vêtements moulants qui vous empêchent de cacher quoique ce soit. Où gardez-vous vos canines avant que Pam ne s’apprête à les sortir ?
(Rires) Généralement, quelqu’un s’approche de moi en rampant et me les pose dans la main pour que je puisse ensuite les mettre. En effet, la garde-robe de Pam n’est pas très pratique pour cacher les canines.

Aviez-vous déjà porté des costumes aussi provocateurs avant cela ?
J’ai fait deux ou trois choses où j’étais censée jouer des personnages plutôt osés, mais je n’ai jamais pris autant de plaisir avec une garde-robe qu’avec celle que j’ai dans cette série. Photo  - SERIE - True Blood : 3675 Audrey Fisher (ndlr : la costumière de True Blood) m’aide continuellement à créer le personnage de Pam. Je pense que c’est pour cela que c’est tellement merveilleux pour moi, quand je me rends aux essayages, je suis comme une petite fille à Noël, et je me dis « Je me demande ce qu’elle a bien pu prévoir« . Je ne dis rien avant que cela soit terminé, mais je ne me suis jamais dit « Ce n’est probablement pas super bien sur moi« , Audrey ne part pas avant que ce soit parfait. Je n’ai jamais eu à m’inquiéter, la conception qu’elle se fait de la façon dont Pam doit s’habiller est brillante. Dans le premier épisode de la saison 3, je portais un corset Victorien en cuir, c’est comme un corset moderne, mais Victorien. Puis dans l’un des épisodes suivants, je portais un pull en V rose, J. Crew. J’ai aussi portée du latex et des pulls Juicy Couture. Dans la saison 1, pour le procès des vampires, elle m’a donné une sorte de look safari, comme si nous étions en train de chasser (Rires). J’aime aussi la façon dont elle fait porter ses lunettes de soleil à Pam – elles sont perchées sur sa tête, alors qu’elle ne pourra jamais sortir en plein soleil – ou qu’elle lui fasse porter un survêtement, alors que j’imagine qu’un vampire ne fait jamais de sport. C’est tout bonnement délirant.

Malgré les vêtements provocants, vous interprétez l’un des rares personnages qui ne soit pas encore apparu entièrement nu dans la série…
Je suis tellement soulagée de ne pas avoir eu à faire cela. J’ai besoin que l’on m’avertisse si une scène dénudée venait à être tournée, parce que j’aurais besoin d’aller faire du sport pendant un bon moment avant.

Dans « True blood », les vampires sont capables de se déplacer très vite – à un moment ils sont là et ensuite ils sont ici. La production utilise différentes techniques pour réaliser cela. Comment cela se passe-t-il avec vous ?
La façon dont nous faisons cela est simple. Tout le monde arrête de bouger, tandis que moi je me déplace normalement. Tous les autres acteurs qui apparaissent dans la scène sont donc figés. Je crois que c’était comme ça dans la saison 2, elles commencent à toutes se mélanger pour moi.

Est-ce qu’Alan Ball, ou une autre personne impliquée dans la création de la série, vous a-t-elle déjà dit « Nous voulons que Pam soit plus comme cela ou moins comme ceci » ou « Vous devriez savoir cela à propos de Pam, pour pouvoir jouer comme ceci quand le moment sera venu » ?
Non, ils dissimulent beaucoup de choses et le scénario est vraiment bon et très clair. C’est comme si je n’avais qu’à le lire et dire mes textes… Tout est très bien travaillé.

Jusqu’ici, Pam a été une cliente très cool. Verrons-nous un jour quelque chose qui lui fera perdre son sang froid, en dehors du fait de ruiner ses chaussures ?
Oui, nous verrons d’autres aspects de Pam.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?
Juste dire un grand merci aux fans. Ils sont vraiment les meilleurs !

Publié dans SERIE | Pas de Commentaires »

STEPHENIE MEYER EPUISEE PAR LES VAMPIRES

Stephenie Meyer a été interviewée par des fans avides d’en savoir plus sur Midnight Sun. L’auteure ne sait pas quand il sortira et confie qu’elle se sent épuisée par les vampires.

midnightsun.jpg
« La réponse que je devrais donner serait « Oh oui, c’est bon, il est terminé ! Et il sera publié le mois prochain ! » Mais ce n’est pas vrai. Voilà des mois que l’on entend parler de Midnight Sun dont Stephenie Meyer, classée parmi les auteures à succès, a commencé à écrire les premiers chapitres au cours de l’année 2008. Le livre dont le titre en français n’est autre que Soleil de Minuit est le contrechamp de Twilight Fascination racontant tous les évènements survenus lors du premier tome de la saga du point de vue du vampire Edward Cullen. L’auteure avait déjà confié à l’époque de la publication illégale des 12 premiers chapitres du livre qu’elle ne se sentait pas prête à le continuer. Aujourd’hui, deux ans plus tard, il semble que nous n’en soyons toujours au même point. Elle a publié l’appel du sang qui est d’ailleurs disponible sur internet mais semble ne pas pouvoir terminer l’écriture de Midnight Sun.

Elle confie tout bonnement en avoir assez d’entendre parler de ce livre qu’elle considère aujourd’hui tel un « devoir d’école ». Qui plus est, l’auteure est claire sur le sujet : « Je suis vraiment épuisée par les vampires. Et, je ne veux pas mal écrire ce livre. Donc je préfère attendre jusqu’à ce que je sois à nouveau enthousiasmée par ce projet et que je sois empressée de parler d’Edward. C’est ce qui doit être ma motivation. »

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaires »

EN ATTENDANT JUILLET…

robert31.jpg

 

robert2.jpg

 

robert.jpg

 

robert4.jpg

 

robert5.jpg

 

robert6.jpg

Publié dans CINEMA | Pas de Commentaires »

THE GATES – VAMPIRES DE BANLIEUE CLIC

thegates.jpg

 

ABC aura largement exploité depuis deux ans le thème des apparences et des faux-semblants. L’idée est que des gens, dont le passé ou les secrets ne sont pas avouables, vivent parmi nous, dans nos banlieues résidentielles et qu’ils présentent une menace pour notre sécurité. Pour faire simple, des monstres se cachent parmi nous.  » The Gates » s’aventure à son tour sur ce sentier largement balisé par nos repères paranoïaques, mais cette fois à la mode des vampires.Nous sommes donc à « The Gates » une ville résidentielle très chic, dont l’entrée est protégée par des grilles et qui a tous les aspects d’un fort. Comme l’annonce une bannière dans le centre, cette cité est “More Than A Place To Live“. Avec un jeu sur le sens de cette déclaration qui, selon la manière dont on lit la phrase, peut faire penser à un petit paradis sur Terre ou à un enfer et un endroit où l’on risque de mourir. L’endroit, qui est l’aboutissement du projet mené par un homme d’affaires, dispose d’une police municipale équipée de tous les systèmes électroniques dernier cri.

Le décor ainsi posé, on découvre qu’une famille, les Radcliff, ne sont pas tout à fait des voisins exemplaires contrairement à ce que l’on pourrait croire et contrairement à ce qu’ils prétendent. Claire Radcliff (Rhona Mitra) est une vampire autrefois “fabriquée” par son mari  Dylan (Luke Mably) qui est le P-DG d’une importante société de biotechnologies. Ils sont parents d’une petite fille et doivent cacher leur situation pour ne pas compromettre le bonheur de l’enfant. Malheureusement, Claire est animée de pulsions incontrôlables. Elle n’assume pas cet état qu’elle n’a pas choisi et qui constitue pour elle une malédiction. On a donc une vampire affectée d’une mauvaise conscience et un autre qui tente de contrôler son état. Cela fait largement penser à True Blood et au discours sur la tolérance et la nécessité d’améliorer sa nature pour s’intégrer socialement.

Tout bascule lorsque le chef de la police locale prend sa retraite et est remplacé par un ancien inspecteur de la brigade criminelle de Chicago, Nick Monohan (Frank Grillo), qui vient s’installer avec sa famille. Son instinct de flic lui a valu quelques déboires professionnels et l’a contraint à entamer une nouvelle existence.

Monohan n’imagine pas encore qu’il va devoir affronter des bêtes sauvages, mais ses réflexes de chasseur demeurent suffisamment aiguisés pour lui permettre de renifler immédiatement que quelque chose ne tourne pas rond au sein de la famille Radcliff.

Enfin, l’histoire principale se double d’une trame secondaire qui se déroule au lycée  où sont scolarisés les enfants Monohan. Au terme du premier épisode, ce sont des loups-garous qui hantent les couloirs de l’école et non des vampires. Il n’y a pas de raisons que les parents aient des secrets et que leurs progénitures soient de petits anges sans histoire. Autant le récit principal est plutôt bien construit et le suspense y est bien ménagé, autant on peut nourrir des craintes sur cet autre versant de l’histoire. Les scénaristes Grant Scharbo et Richard Hatem ont-ils voulu ratisser au plus large ? Espérons que non. Car sans être indispensable et en ayant recours à des ficelles déjà bien usées, « The Gates » paraît un tantinet plus prometteur que ce qu’on a vu débarquer récemment.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans SERIE | Pas de Commentaires »

SNOOP DOGG AIME SOOKIE STACKHOUSE

Quand Snoop Dogg apprécie quelque chose il le fait savoir. Et son coup de cœur va à la série True Blood et plus particulièrement au personnage de Sookie a qui il dédit son nouveau clip : Oh Sookie.

Snoop Dogg est un fan de True Blood et plus particulièrement de Sookie, héroïne de la série et serveuse dotée de pouvoirs sensoriels amoureuse d’un vampire (Bill Compton, le héros). Le rappeur West Coast, qui a demandé à jouer dans la série, vient donc de gravir un nouvel échelon en sortant ce clip intitulé Oh Sookie. Car Snoop est un vrai fan de cette série de vampires et est tombé raide dingue de l’actrice à qui il dédit ce morceau.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans SERIE | Pas de Commentaires »

LES FEMMES VAMPIRES SE DEVOILENT

Les femmes vampires est une anthologie présentée par Jacques Finné et Jean Marigny parue ce mois-ci aux éditions José Corti dans la collection Domaine Romantique.


lesfemmesvampires.jpg

  La littérature et le cinéma ont souvent donné l’impression que le mythe du vampire était essentiellement masculin. De Lord Ruthven et du mort-vivant séducteur des romans d’Anne Rice en passant par l’immortel comte Dracula de Bram Stoker, la littérature, puis le cinéma nous ont présenté toute une galerie de héros – ou de anti-héros – d’outre-tombe particulièrement virils. Or, il ne faudrait pas oublier que les femmes vampires sont apparues dans l’imaginaire occidental bien avant Lord Ruthven et cela, dans un premier temps, par le biais de la poésie. 


Un monde sépare en effet la femme fatale suceuse de sang des récits d’inspiration gothique du XIXe siècle et ces prédatrices modernes, ardemment féministes, qui luttent pour sauvegarder leur indépendance. Les nouvelles qui ont été choisies pour ce recueil sont des textes du XIXe siècle et du début du XXe siècle.  Jacques Finné les présente au fur et à mesure. Ce sont des classiques du genre, même si certaines d’entre elles sont peu connues du public français, voire inédites en France, comme « La Bonne Lady Ducayne » et « Un Mystère de la campagne romaine ». Elles donnent de la femme vampire une image très diversifiée, et nous espérons qu’elles sauront conquérir, sinon vampiriser, nos lecteurs.

Publié dans LITTERATURE | Pas de Commentaires »

LE CASTING DU REMAKE DE « VAMPIRE, VOUS AVEZ DIT VAMPIRE? » SE COMPLETE

Deux comédiens viennent grossir le casting de « Fright Night », le remake de « Vampire, vous avez dit vampire?«  par Craig Gillespie : David Tennant (Dr Who) et Christopher Mintz-Plasse (« Kick Ass »).

vvadvcasting.jpg

Le premier sera un magicien de Las Vegas dont les tours tournent autour de l’imagerie des films d’horreur, et se disant expert des suceurs de sang. Le second sera l’ami de Charlie (Anton Yelchin), adolescent persuadé que son voisin (Colin Farrell) est justement un vampire. Au grand désarroi de son entourage (Toni Collette qui sera sa mère) ayant du mal à le croire.

Publié dans CINEMA | Pas de Commentaires »

12

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres